"Gentil, Willy Ronis ? Jusqu'au bout, le photographe a laissé son nom et son numéro de téléphone dans le bottin. Et les gens, célèbres ou non, défilaient pour venir le voir dans son appartement parisien du 20e arrondissement : journalistes, aspirants photographes, admirateurs... Willy Ronis tutoyait tout le monde, racontant ses histoires de photographe sans jamais se lasser, avec un enthousiasme et une précision incroyables ... Willy Ronis est mort à Paris, le 11 septembre 2009, à 99 ans. Soit quinze ans après Robert Doisneau, dont la notoriété l'a longtemps éclipsé. Avec lui, c'est la page de la photographie dite "humaniste" qui se tourne. "

Lui et Doisneau, 2 gds models, des photographes humanistes qui par leurs mouvement rende l'environnement du sujet aussi important que le sujet lui-même, photographié dans son univers personnel ou dans la rue, un bistrot, un parc ...

Comment à mon modeste niveau se sentir proche de leurs convictions, se sentir touché par les mêmes scènes de vie, et emotions.

Voici quelques photos de Ronis très différentes et très symboliques de son travail, qui sont de véritables models photographiques et qui m'ont guidés dans mon travail d'amateurs.

Le mouvement

Ronis02

La photo qui pleure

Ronis09

La photo urbaine par excellence

Ronis16